depasser la peur du changement

Et si au lieu de choisir la peur et la sécurité, on choisissait la vie ?

 

Et si au lieu de choisir la peur et la sécurité, on choisissait la vie.

Si, au lieu de rester dans cet emploi…
Qui oui paie bien, n’est pas si difficile, stable,…
Mais dans lequel on s’éteint, on ne trouve plus de sens, on ne se sent plus à sa place,
Si on envisageait de se rapprocher de ce qui nous fait vibrer, de ce qui nous donne envie de nous élever le matin, qui nous donne le sentiment de réellement contribuer !

Si, au lieu de rester dans ce couple…
Dans lequel on ne se sent plus heureux, où l’on a le sentiment de s’éteindre à petit peu, de s’étouffer, de s’ennuyer, de s’oublier, de se nier,…
Parceque quand même, on s’aime encore tendrement, on se connaît, on a des enfants, une maison, un confort, et puis on sait ce que l’on a, peut-être se sera pire en étant seul ou avec quelqu’un d’autre,…
Si on choisissait de se retrouver soi, de s’offrir une vie où l’on se sent vivant, aimé, désiré, et où on s’élève plus haut l’un l’autre…

Si, au lieu de tout accepter pour éviter le risque d’être malade,
Parceque on s’en voudrait toute sa vie d’avoir transmis ce virus à un proche et qu’il en décède, parceque on ne sait jamais si on a une version plus grave, ou parce qu’il faut tout faire même perdre toutes ses libertés pour enfin s’en libérer…
Mais qu’en fait, on meurt à petit feu, en vivant en fonction de la peur, en s’empêchant de respirer, en s’éloignant de tous rassemblements et nourritures culturelles, de loisirs, de festivals de joies, de musiques ou de danses, parce que si on demande l’avis à nos proches qui se retrouvent ainsi isolés s’ils ne préféreraient pas vivre notre présence, ou parce que notre activité « non essentielle » a fermé ses portes et qu’on a perdu le plaisir d’exercer notre passion, ou qu’on se retrouve avec des dettes, on parce qu’on en a marre de faire subir cet impensable à nos enfants…
Si on décidait de vivre la vie qui nous est donné là maintenant, de préserver notre immunité avec des moyens naturels comme le sport, la joie de vivre et d’être en lien, avec une nourriture saine, etc. parceque des virus et des maladies il y en a toujours eu et plus impactantes que 0.3 % de mortalité sur les cas positifs.

On fait tous nos choix de vie les plus justes dans le moment présent.
On se raconte tous des excuses à un moment donné.
Mais là vie n’est-elle pas faite pour être vécue ? Trop courte pour être gâchée par trop d’angoisses, de peurs, de contrôle…

Alors, et si tu n’avais pas peur, ou si tu n’étais pas limité par ton besoin de sécurité, tu ferais quoi de ta vie ??

Et quelle serait ta vie aujourd’hui si tu n’avais pas fait ses choix un peu risqués, ou à contre-courant, ou très inconfortables ??

Contact

Me contacter céline quilez

Céline Quilez

Rêv'Ailes Coaching & Guidances

M'appeler

06 17 16 41 89

Adresse

12 Ter Rue André Sévenier

07400 LE TEIL, Ardèche

(à 10 minutes de Montélimar, Drôme)